top of page

ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Petite histoire allégorique "退避三舍" (Tuìbì Sānshè)

Dernière mise à jour : 18 mai

Le proverbe chinois "退避三舍" (tuì bì sān shè) est une expression idiomatique fascinante qui provient de stratégies militaires anciennes et qui est riche en sens symbolique.


apprendre le chinois en ligne

À l'époque des Printemps et des Automnes, le duc Xian de Jin se laissa convaincre par des calomnies et tua le prince héritier Shensheng, puis envoya des hommes capturer le frère de Shensheng, Chong'er. Apprenant la nouvelle, Chong'er s'échappa du Jin et vécut en exil à l'étranger pendant plus de dix ans.


Après maintes épreuves et difficultés, il arriva dans le royaume de Chu. Le roi Cheng de Chu, convaincu que Chong'er accomplirait de grandes choses, l'accueillit avec les honneurs dus à un souverain et le traita comme un invité de marque.


Un jour, lors d'un banquet organisé en son honneur, alors que les deux hommes buvaient et discutaient dans une atmosphère des plus harmonieuses, le roi de Chu demanda soudain à Chong'er : « Si un jour tu retournes à Jin et deviens souverain, comment me remercierais-tu ? »


Après un moment de réflexion, Chong'er répondit : « Les belles servantes, les trésors et les soies, vous en avez à foison, tout comme les oiseaux rares, les plumes, les peaux de bêtes et l'ivoire qui abondent dans vos terres. Que pourrait donc offrir Jin qui soit digne de vous, ô roi ? »


Le roi de Chu répliqua : « Tu es trop modeste. Mais il doit bien y avoir une façon de me montrer ta gratitude, n'est-ce pas ? »


Chong'er répondit avec un sourire : « Si grâce à votre aide, je parviens effectivement à retourner gouverner mon pays, je m'engage à entretenir de bonnes relations avec votre royaume. Et si un jour un conflit devait éclater entre nos deux nations, je donnerai l'ordre à mes troupes de se retirer de trois lieues (un lieu égale environ 30 li, 15km de nos jours). Si cela ne suffit pas à obtenir votre pardon, alors seulement, nous nous affronterons. »


Quatre ans plus tard, Chong'er retourna véritablement à Jin et devint le célèbre duc Wen de Jin. Sous son règne, l'État de Jin devint de plus en plus puissant. En 633 avant notre ère, lorsqu'une bataille éclata entre les armées de Chu et de Jin, le duc Wen, souhaitant tenir la promesse faite des années auparavant, ordonna à ses troupes de se retirer de 90 li et de se positionner à Chengpu. Croyant que l'armée de Jin était effrayée, l'armée de Chu se lança à sa poursuite. Profitant de la présomption et de la négligence de l'ennemi, l'armée de Jin concentra ses forces et infligea une défaite cinglante à celle de Chu lors de la bataille de Chengpu.


mandarin

Le proverbe "退避三舍" illustre que dans un conflit, un retrait peut signifier deux choses : soit l'adversaire est plus fort et il convient de temporiser, soit cela sert à endormir la vigilance de l'adversaire, pour ensuite le surprendre et le vaincre. Dans ce cas, le geste de Wen de Jin était aussi un moyen de rendre hommage au roi de Chu qui l'avait autrefois accueilli. Le proverbe nous enseigne que reculer ne signifie pas forcément être faible ou vulnérable, mais peut être un acte de prudence pour prévenir une tromperie. Face à des situations délicates, savoir contourner les obstacles et prendre du recul peut ouvrir des voies plus larges.


Suivez mon blog pour connaître plus de dictions et allégories chinois.

4 vues0 commentaire

Σχόλια


bottom of page