ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

La fête des bateaux-dragon (端午节 Duān wǔ jié)

Nous sommes le 25 juin 2020, mais savez-vous que par rapport au calendrier chinois nous sommes le 5 mai, la fête des bateaux-dragon ?



La fête des bateaux-dragon, autrement dit la fête des "double cinq" (5 mai), ou le festival de Duanwu (comme en chinois : 端午节 Duān wǔ jié) est une des fêtes traditionnelles chinoises les plus importantes. Elle a une longue histoire de plus de deux mille ans.


Elle se célèbre chaque année à fin mai ou début juin en marquant l'entrée dans les chaleurs de l'été et la saison des épidémies.


L'origine de cette fête est d' honorer la mémoire de QU Yuan, qui fut ministre du royaume de Chu pendant la période des Printemps et Automnes (770 - 221 av. J.C.) (春秋时期 Chūn qiū shí qī).


QU Yuan (344 - 278 av. J.C.) fut aussi un grand poète, face à la pression du royaume puissant de Qin, il proposa de faire prospérer le pays et de renforcer les forces de Chu. Mais sa proposition subit l'opposition des aristocrates ayant à leur tête Zilan.


Par conséquent, QU Yuan fut destitué de ses fonctions et expulsé de la capitale par le roi. En exil, il composa plusieurs poèmes illustrant ses sentiments inquiets sur le sort de la nation et du peuple : entre autres Lisao (Nostalgie), qui est la perle la plus brillante de son temps dans la littérature chinoise, Tianwen (Interrogation posée au ciel) et Jiuge (Chants aux sacrifiés). Ces poèmes sont immortels et ont une influence profonde.


En 278 av. J.C., l'armée du royaume Qin s'empara de la capitale de Chu, après avoir su cette nouvelle, QU Yuan écrivit son dernier poème Huaisha (Regretter Changsha) et se suicida le 5 mai en se jetant dans le fleuve Miluo.


QU Yuan


Après sa mort, les citoyens voulurent protéger son cadavre en jetant des zongzi (un mets à base de riz gluant farci enveloppé dans une feuille de bambou), des baozi et des œufs de cane, pour nourrir les poissons et éviter ainsi qu'ils ne mangent son corps.


A part la consommation des zongzi, il y a encore beaucoup de rituelles pratiquées à ce jour : porter aux poignets des ficelles colorés, porter au cou un petit sachet fourré d' herbes parfumés, décorer sa porte d'entrée avec des herbes protectrices et l'effigie d'un dieu pourfendeur de démons (钟馗 Zhongkui).


La tradition veut que ce jour-là, lorsque le soleil arrive au zénith, l'énergie yang (陽) (celle du couple yin-yang qui est associée à la chaleur et à la lumière) atteigne son apogée. C'est, dit-on, le seul moment de l'année où on peut aisément faire tenir un œuf debout sur sa pointe, jeu auquel se sont exercées avec plus ou moins de bonheur des générations d'enfants chinois. L'eau tirée du puits à ce moment précis serait également dotée de vertus magiques.



Ce jour est surtout connu pour ses courses de bateaux-dragons (龙舟大赛 lóngzhōu dàsài). Ces bateaux, en forme de dragon, sont chacun mus par une équipe de rameurs. La légende qui relate l'origine de cette coutume la fait remonter bien avant l'empire, à l'époque des Royaumes combattants (战国时期).



Intéressé(e)s ?


Suivez-moi sur mon blog ou sur les réseaux sociaux : )


Surtout demain je vais vous parler du zongzi (gâteaux de riz) !

ETUDIER LE CHINOIS

Vous êtes débutant ou confirmé ? Vous voulez apprendre le chinois pour voyager, accéder à de nouvelles opportunités professionnelles ou même préparer des examens ? Vous êtes au bon endroit !

©2020 Etudier-le-chinois.com