ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Shangri-La (香格里拉 xiāng gé lǐ lā)


Le roman "Les Horizons perdus" narre l'histoire des rescapés d'un accident d'avion qui réussissent à atteindre une lamaserie utopique, appelée « Shangri-La », aux confins du Tibet. Il s'agit d'un lieu fermé dans lequel on voit de merveilleux paysages et où le temps est suspendu dans une atmosphère de paix et tranquillité.


Ayant visité le comté autonome tibétain de Muli (木里藏族自治县) du sud du Sichuan en 1999, les explorateurs américains ont affirmé que le monastère de Muli dans cette région éloignée était le modèle du Shangri-La de James Hilton. Ce dernier en aurait appris l’existence dans les écrits sur ce secteur publiés par l’explorateur américano-autrichien Joseph Rock dans la revue américaine "National Géographic" à la fin des années 1920 et au début des années 1930. Vaill a réalisé un film fondé sur ses recherches, "Finding Shangri-La", qui fut présenté au Festival du film de Cannes en 2007.


Le nom et le concept de Shangri-La auraient pu être inspirés par le mythe de Shambhala, introduit en Occident dès le XIXe siècle. En tibétain, un "la" est un col de montagne. Shangri-La signifie donc le "col Shangri" .



Afin de promouvoir le tourisme, plusieurs lieux de l'Himalaya bouddhiste au Tibet, au Bhoutan et au nord de l'Inde et du Pakistan se réclament du Shangri-La fictif de Hilton.

Une suggestion généralement envisagée pour le Shangri-La de Hilton est la vallée de la hunza au nord du Pakistan, proche de la frontière tibétaine, que Hilton a visitée quelques années avant de publier "Les Horizons Perdus". Cette vallée verte isolée, entourée par les montagnes, fermée sur l’extrémité ouest de l'Himalaya, est proche de la description du roman tant par sa description géographique que par le mode de vie de ses habitants qui, selon Christian H. Godefroy, ne connaissent pas la maladie, vivent centenaires, et n'ont ni banques ni prisons.


En République populaire de Chine, le comté de Zhongdian (中甸, Gyalthang en tibétain) a été renommé Shangri-La (香格里拉, Xiānggélǐlā) en 2001, pour attirer les touristes. Les légendaires montages de Kun Lun (昆仑山) au Tibet offrent d’autres vallées possibles pour Shangri-La.


Les principaux centres d’intérêt touristiques sont :


Gadansong Zanlin Temple 噶丹松赞林寺 (le petit potala, temple tibétain)


Le moulin à prières le plus grand du monde (21m) dans la vielle ville de Shangri-la


Une école de lamas, où les élèves produisent à la main divers types de thangkas tibétains (香格里拉唐卡画院)



Les fêtes traditionnelles : danses folkloriques et traditions matrimoniales 


Le lac Nàpà (纳帕海), un lac saisonnier à sept kilomètres du vieux Shangri-La reconnu pour ses rives à hautes herbes.


Le parc national du Potatso (普达措国家公园) où l'on trouve un lac à 3 700 m d'altitude, des paysages de steppe et de forêt, et l'emplacement d'un ancien temple ayany, consacrant le lieu où le bodhisattva Guanyin aurait été divinisé. 


Les vêtements en laine de yack tissés par des méthodes traditionnelles, vendus dans de nombreuses boutiques locales


Une fondue de yak après la visite


Suivez mon blog, vous allez découvrir plusieurs circuits intéressants et différents !

ETUDIER LE CHINOIS

Vous êtes débutant ou confirmé ? Vous voulez apprendre le chinois pour voyager, accéder à de nouvelles opportunités professionnelles ou même préparer des examens ? Vous êtes au bon endroit !

©2020 Etudier-le-chinois.com