top of page

ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Petite histoire allégorique "画蛇添足" (Huà shé tiān zú)

"画蛇添足" (huà shé tiān zú) est un proverbe chinois qui peut être traduit en français par "dessiner un serpent et y ajouter des pattes" ou "ajouter des pattes à un serpent".


Ce proverbe exprime l'idée de faire quelque chose d'inutile ou de superflu, qui n'améliore pas la situation ou qui va à l'encontre de l'objectif initial. Il met en garde contre le fait de surcharger ou de compliquer inutilement quelque chose qui était déjà suffisant ou parfait en soi.


chinese

Il était une fois, dans l'ancien royaume de Chu, une famille qui, après avoir rendu hommage à leurs ancêtres, prévoyait de récompenser les personnes qui les avaient aidés en leur offrant un pichet de vin. Il y avait beaucoup de personnes qui les avaient aidés, et si tout le monde buvait de ce pichet, il n'y en aurait pas assez pour tous. Mais si une seule personne le buvait, il en resterait trop. Comment partager ce pichet de vin ?

Finalement, tout le monde s'est calmé et quelqu'un a proposé une idée : chacun dessinerait un serpent sur le sol, et celui qui le dessinerait le plus rapidement aurait le droit de boire le vin. Tout le monde a trouvé cette méthode bonne et a accepté de la suivre. Ainsi, chacun a commencé à dessiner un serpent sur le sol.

Il y avait un homme qui dessinait très vite, et en un clin d'œil, il avait terminé son dessin. Il a alors pris le pichet de vin et s'apprêtait à boire. Cependant, en se retournant pour regarder les autres, il a réalisé qu'ils n'avaient pas encore fini leur dessin. Il a pensé : "Ils dessinent vraiment lentement." Plein de fierté, il a dit : "Vous dessinez si lentement ! Même si je dessine quelques pattes supplémentaires au serpent, ce ne sera pas trop tard !" Il a donc tenu le pichet de vin de sa main gauche et a commencé à ajouter des pattes au serpent avec sa main droite. Pendant qu'il dessinait les pattes et parlait, une autre personne avait déjà terminé son dessin.

Cette personne a immédiatement pris le pichet de vin des mains de l'autre homme et a dit : "As-tu déjà vu un serpent avec des pattes ? Les serpents n'en ont pas. Pourquoi veux-tu lui en ajouter ? Ainsi, la première personne à avoir terminé son dessin de serpent, ce n'est pas toi, c'est moi !" Après ces mots, il a levé la tête et a bu tout le vin d'un trait.

En résumé, cette histoire illustre l'importance de ne pas ajouter inutilement ou de compliquer les choses. L'homme qui a essayé d'ajouter des pattes au serpent a finalement perdu sa chance de boire le vin, car il avait oublié la véritable nature du serpent. Cela souligne le fait qu'il est essentiel de respecter l'essence originale d'une chose et de ne pas s'embarrasser de détails inutiles.


Suivez mon blog pour connaître plus de dictions et allégories chinois.

17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page