top of page

ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Petite histoire allégorique "捕风捉影" (Bǔ Fēng Zhuō Yǐng)

Dernière mise à jour : 5 avr.

L'expression chinoise "捕风捉影" (Bǔ Fēng Zhuō Yǐng) se traduit littéralement par "capturer le vent, chasser les ombres" et sert à décrire des efforts futiles ou la poursuite de chimères. C'est une métaphore pour illustrer l'acte de s'engager dans des tâches impossibles ou de croire en des choses sans fondement.


apprendre le chinois en ligne

L'histoire se centre sur l'empereur Cheng de la dynastie Han (汉成帝, Han Chengdi), qui régna de 33 av. J.-C. à 7 av. J.-C.


Au cœur de la dynastie Han, l'empereur Cheng, monté sur le trône à l'adolescence, se trouvait confronté à une crise profonde à l'âge adulte : il n'avait pas d'héritier. Dans la société féodale chinoise de l'époque, l'absence de succession était considérée comme une grave menace pour la stabilité et la pérennité de la dynastie.


Consumé par l'anxiété, l'empereur Cheng était tellement préoccupé par cette situation qu'il en perdait le sommeil et l'appétit. Certains conseillers, exploitant sa détresse, lui recommandèrent de se tourner vers des rituels religieux et le culte des ancêtres pour implorer l'aide divine. Séduit par cette idée, l'empereur commença à délaisser les affaires d'État au profit de somptueuses cérémonies de sacrifices. Ces pratiques, bien que coûteuses, ne produisaient aucun résultat tangible, si ce n'est d'enrichir les charlatans et les faiseurs de miracles qui lui avaient conseillé ces voies.


C'est dans ce contexte que Gu Yong, un éminent officiel de la cour, décida d'intervenir. Conscient des risques encourus, il rédigea un mémorandum audacieux adressé à l'empereur. Il y plaidait pour un retour à la raison, arguant que les véritables hommes de sagesse ne pouvaient être trompés par de simples superstitions et que les dirigeants avisés devraient se méfier des promesses de solutions surnaturelles à leurs problèmes.


Gu Yong rappela à l'empereur que l'histoire avait prouvé l'inefficacité de telles approches : ni la dynastie Zhou, en cherchant l'aide des esprits pour consolider son pouvoir, ni le roi Huai de Chu, en implorant les divinités pour vaincre Qin, ni même Qin Shi Huang, en quête d'immortalité, n'avaient réussi à réaliser leurs vœux les plus chers. Tous avaient échoué, leurs espoirs s'évanouissant comme des ombres ou le vent, insaisissables.


Touché par l'honnêteté et la perspicacité de Gu Yong, l'empereur Cheng prit conscience de son égarement. Reconnaissant la valeur de son conseil, il décida de renoncer aux vaines pratiques superstitieuses et de se recentrer sur la gouvernance rationnelle de son empire. Cette décision marqua un tournant, illustrant la victoire de la raison sur la superstition et laissant un héritage de sagesse à travers l'histoire chinoise.


L'expression "捕风捉影" (Bǔ Fēng Zhuō Yǐng), tirée de cette histoire, symbolise la futilité de s'engager dans des quêtes illusoires. Elle sert d'avertissement contre la poursuite d'objectifs irréalisables ou la croyance en des solutions magiques aux problèmes complexes. La réaction de l'empereur Cheng, qui prend à cœur les conseils de Gu Yong et choisit de suivre une voie plus rationnelle, montre l'importance de l'écoute de conseils sages et fondés. Cette histoire souligne la valeur de la raison et du pragmatisme dans la gouvernance et la prise de décisions, tout en critiquant l'influence corrosive de la superstition et de la manipulation spirituelle dans les affaires politiques.


Suivez mon blog pour connaître plus de dictions et allégories chinois.

99 vues0 commentaire

Comments


bottom of page