top of page

ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Petite histoire allégorique "凿壁偷光" (Záo bì tōu guāng)

Dernière mise à jour : 26 janv.

Le proverbe chinois "凿壁偷光" (zháo bì tōu guāng) est dérivé d'une fable et signifie littéralement "forer un mur pour voler de la lumière". Il trouve son origine dans le recueil "杂记" (Zá Jì) de l'ancienne Chine.


À l'origine, il faisait référence à l'histoire de Kuang Heng de la dynastie Han occidentale, qui, dans sa quête de connaissances malgré la pauvreté, forait un mur pour profiter de la lumière d'une bougie chez son voisin et étudier.


apprendre le chinois en ligne

À l'époque de la dynastie des Han occidentaux, il y avait un jeune homme nommé Kuang Heng. Il avait un rêve particulier : celui de pouvoir étudier comme les enfants de l'école, en suivant les enseignements des professeurs. Cependant, sa famille était très pauvre et n'avait tout simplement pas les moyens de financer ses études. Par conséquent, il se cachait souvent seul à l'extérieur de l'école, écoutant silencieusement le son des études qui se déroulaient à l'intérieur.


Un parent, ému de voir à quel point Kuang Heng aimait lire, a trouvé le moyen de lui enseigner à reconnaître les caractères chinois. Avec le temps, Kuang Heng a finalement appris à lire par lui-même.


Kuang Heng ne pouvait pas se permettre d'acheter des livres, alors il a eu l'idée de les emprunter. À cette époque, les livres étaient très précieux et seuls les riches en possédaient. Mais comment convaincre une famille aisée de prêter des livres à un jeune homme pauvre ? Kuang Heng a trouvé une solution. Dans le village, il y avait une famille fortunée avec une grande collection de livres. Un jour, il s'est rendu chez eux et, avec politesse et urgence, a imploré le propriétaire en disant : "S'il vous plaît, accueillez-moi. Je travaillerai pour vous, je suis fort et capable de faire toutes sortes de tâches. Je ne demande pas de salaire, je vous en prie, prêtez-moi vos livres. Je vous assure que cela n'interférera pas avec mon travail et que je ne les endommagerai en aucune façon." Le propriétaire, touché par la sincérité de Kuang Heng, l'a accueilli et lui a enfin permis de lire des livres.


Au fil des saisons, Kuang Heng a grandi jour après jour. Il travaillait dans les champs du matin au soir, ne pouvant lire que pendant la pause déjeuner. Le soir, de retour chez lui, faute d'argent, il ne pouvait pas allumer une lampe à huile pour lire. Il a donc souvent mis dix jours à une quinzaine de jours pour terminer un livre. Kuang Heng était profondément attristé, mais il était impuissant.


Un soir, rentrant chez lui, Kuang Heng s'est soudain rendu compte que la nuit était tombée, tout était plongé dans l'obscurité, à l'exception de la lumière qui filtrait à travers la fenêtre de la maison voisine. Kuang Heng a eu une idée, s'est donné une tape sur la tête en disant : "Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt !" De retour chez lui, il a tâtonné le mur qu'il partageait avec le voisin, et finalement, il a trouvé un endroit où le mur était endommagé. Il a pris un petit couteau et a doucement creusé le mur endommagé. En peu de temps, une faible lumière a filtré à travers la fissure du mur. Kuang Heng était extrêmement excité, n'osant pas creuser davantage de peur de déranger le voisin. Ainsi, en utilisant cette petite lumière, il a commencé à lire des livres. La lumière était trop faible, il devait faire des pauses fréquentes car ses yeux devenaient fatigués.


Grâce à sa persévérance à "forer le mur pour voler de la lumière", Kuang Heng a étudié de nombreux livres, est devenu un érudit de la dynastie des Han occidentaux, écrivant de manière fluide et devenant finalement un érudit reconnu.


Parfois, les circonstances extérieures entravent le progrès de nombreuses personnes, mais ceux qui ont la volonté de créer des opportunités pour eux-mêmes réussissent. Les difficultés ne sont qu'une expérience temporaire, et les connaissances acquises après avoir surmonté ces difficultés sont la richesse précieuse et durable de la vie.


Suivez mon blog pour connaître plus de dictions et allégories chinois.

29 vues0 commentaire
bottom of page