top of page

ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Petite histoire allégorique "为山九仞,功亏一篑" (Wéishān jiǔrèn, Gōngkuī yīkuì)

"为山九仞,功亏一篑" (wéi shān jiǔ rèn, gōng kuī yī kuì) est une expression chinoise qui signifie littéralement "Construire une montagne haute de neuf renards, mais une seule paille suffit à la faire tomber"


Dans les temps anciens, il y avait un homme qui voulait construire une montagne haute de neuf renards (une unité de mesure antique, approximativement équivalente à huit pieds). Il a passé année après année à empiler la terre, ne tenant compte ni du froid ni de la chaleur, creusant la terre loin de son domicile et la transportant, puis la faisant monter sur la montagne. Pendant des années, il a travaillé sans relâche, et enfin, un jour, sa montagne de neuf renards était sur le point d'être achevée.


Ce jour-là, comme d'habitude, il s'est levé dès le chant du coq pour travailler. Pellete par pellete, voyant que la montagne allait bientôt atteindre neuf renards de hauteur, il ne manquait plus qu'une dernière pelletée de terre. Mais à ce moment-là, son estomac a gargouillé, et c'est alors que le ciel s'est mis à pleuvoir torrentiellement. Il s'est dit qu'il ne manquait plus qu'une seule pelletée de terre, et qu'il pourrait bien finir son repas avant de reprendre le travail, ce qui ne prendrait pas beaucoup de temps. Alors il est rentré chez lui pour manger.


Après avoir mangé à satiété, il a pensé que, de toute façon, il ne manquait plus qu'une seule pelletée de terre, alors pourquoi ne pas se reposer quelques jours et terminer le travail plus tard ? Et ainsi, il s'est endormi paisiblement pour se reposer. Depuis lors, il a toujours pensé qu'il ne lui restait qu'une seule pelletée de terre, alors il a continué à être paresseux, pensant qu'il pouvait remettre le travail à plus tard.


En fin de compte, il n'a jamais empilé cette dernière pelletée de terre, et la montagne de neuf renards, qui n'avait plus besoin que d'une pelletée pour être achevée, ne l'a jamais été. Finalement, la montagne qu'il avait construite a été emportée par les pluies, s'effondrant complètement. Malgré ses efforts acharnés pendant si longtemps, il n'a jamais réussi à mettre cette dernière pelletée de terre. En fin de compte, tous ses efforts et ses travaux acharnés ont été réduits à néant. C'est ainsi que l'expression "功亏一篑" est née.


Ensemble, "为山九仞,功亏一篑" exprime l'idée qu'il faut beaucoup d'efforts et de temps pour construire quelque chose de grand ou de monumental, comme une montagne, mais que tout peut être perdu en raison d'une petite erreur ou d'un petit défaut. Cela souligne l'importance de la vigilance et de la prudence dans la poursuite des objectifs, même lorsque les progrès semblent importants ou significatifs.


Cette expression est souvent utilisée pour mettre en garde contre le relâchement ou le manque de soin, en soulignant que même les réalisations les plus impressionnantes peuvent être compromises par une négligence ou une erreur mineure. Elle encourage à être attentif aux détails et à prendre soin de chaque aspect du processus, aussi petit soit-il.


Suivez mon blog pour connaître plus de dictions et allégories chinois.

25 vues0 commentaire

Comments


bottom of page