ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Palais du Potala (布达拉宫 bù dá lā gōng)

Le palais du Potala, à Lhassa, dans la région autonome du Tibet, est un forteresse du XVIIᵉ siècle, situé sur la colline de Marpori, au centre de la vallée de Lhassa.

apprendre le chinois en ligne

Construit par le 5e dalaï-lama, Lobsang Gyatso (1617-1682), le Potala fut le lieu de résidence principal des dalaï-lamas successifs et hébergea le Gouvernement tibétain jusqu'à la fuite du 14e dalaï-lama en Inde durant le soulèvement tibétain de 1959.


voyager en Chine

Comprenant un "palais blanc" et un "palais rouge", ainsi que leurs bâtiments annexes, l'édifice incarnait l'union du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel et leur rôle respectif dans l'administration de la théocratie tibétaine.


parler chinois

Le palais, qui bénéficie d'une protection au titre de la première liste des sites historiques et culturels majeurs protégés au niveau du patrimoine national d'État chinois depuis 1961, est aussi inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1994. Devenu musée, il est ouvert aux visiteurs. Aux XVIIIe et XIXe siècles, cet édifice de treize étages comptait parmi les plus hauts du monde.


cours de chinois en ligne

Bâti à 3 700 m d'altitude, sur une colline haute de 130 mètres, le palais du Potala domine, avec ses treize étages et ses mille pièces, la ville de Lhassa. Avec ses murs imposants (8 m à la base, avec diminution progressive jusqu'à 1 m au sommet) et ses nombreuses rangées droites de fenêtres ainsi que ses toits plats, il tient davantage de la forteresse que du monastère. De fait, jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, il constitua une des grandes forteresses militaires du Tibet. Son architecture est modelée sur celle de la forteresse des princes de Shigatsé et sa ressemblance avec le Palais de Leh bâti 10 ans auparavant dans la capitale du Ladakh, est également frappante.


parler mandarin

L'implantation du Potala présente des ressemblances avec le modèle impérial chinois où le complexe palatial est ceint de murailles. Mais alors qu'en Chine les bâtiments principaux s'alignent selon un axe nord-sud — les bâtiments ancillaires étant placés à l'est et à l'ouest et répartis autour de cours et l'entrée principale étant au sud —, au Potala, du fait de la nature accidentée du terrain, l'axe central suit l'arête, orientée est-ouest, de la colline, orientation soulignée par la tour au plan en forme de soleil à l'est et la tour au plan en forme de lune à l'ouest. L'escalier principal, qui gravit la colline depuis l'est, se divise à mi-hauteur : l'escalier de droite monte vers le palais blanc, l'escalier de gauche monte vers le palais rouge.



Suivez mon blog, vous allez découvrir plusieurs circuits intéressants et différents !


36 vues0 commentaire