ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Le calendrier chinois ( 农历 nóng lì )

Le calendrier chinois (农历 nóng lì) est un calendrier agricole, autrement dit le calendrier luni-solaire. Les mois sont des mois lunaires, c'est-à-dire que le premier jour de chaque mois (de 29 ou 30 jours) coïncide avec la nouvelle lune (et le 15e jour avec la pleine lune) ; comme 12 mois lunaires ne forment pas une année solaire (il s’en faut de 11 jours), on ajoute sept mois supplémentaires (闰月, rùnyuè) au cours d’une période de dix-neuf ans, pour que l'année reste dans l'ensemble compatible avec l’année solaire.




Les principes des calendriers :


Nous savons qu'un an égale 365.2422 jours exactement, ou 365 jours plus 5 heures 48 minutes et 46 secondes.


Dans le calendrier solaire (le calendrier grégorien), que nous utilisons aujourd'hui, il y a 365 jours. Pour assurer un nombre entier de jours à l'année, on y ajoute tous les 4 ans (années dont le millésime est divisible par 4 mais pas par 100) un jour intercalaire, le 29 février (voir année bissextile), à l'exception des années séculaires, qui ne sont bissextiles que si leur millésime est divisible par 400.


Le calendrier grégorien fut officiellement adopté par la République de Chine en 1912.


Le calendrier hégirien (ou calendrier islamique) est un calendrier lunaire synodique non solaire, fondé sur une année de 12 mois lunaires de 29 à 30 jours chacun. Une année hégirienne compte 354 ou 355 jours, et est donc plus courte qu’une année solaire d’environ 11 jours. Comme le calendrier hégirien ne corrige pas ce décalage, le nouvel an musulman pourrait tomber dans tous les mois.


Le calendrier chinois est un calendrier luni-solaire, c'est à dire nous gardons le principe du calendrier lunaire mais au même temps nous cherchons à corriger ce décalage de 11 jours en ajoutant 7 mois supplémentaires tous les 19 ans, c'est la raison pour la quelle le nouvel an chinois tombe toujours soit en janvier soit en février.




Les Jieqi du calendrier chinois :


La course du soleil le long de l'écliptique fait depuis longtemps l'objet de l'attention des paysans. Elle constitue la base du calendrier agricole qui divise l'année en 12 mois solaires (distincts des mois lunaires présentés plus haut) divisés chacun en 2 périodes appelées alternativement jie « nœud » et qi « souffle ». Les 24 périodes sont nommées globalement jieqi.


Ce système entièrement solaire ne nécessite aucun mois intercalaire et présente donc une correspondance assez régulière avec le calendrier grégorien. Les périodes portent des noms évoquant les changements de la nature ou les activités agricoles du moment.

Un jie ou un qi équivaut à un déplacement du Soleil de 15 degrés le long de l'écliptique, soit une durée d'à peu près 15 jours.


Leur durée et leur répartition dans l'année solaire étaient originellement réglées sur des mois de durée à peu près égale, mais leur calcul a vite été établi selon le "soleil vrai", c'est-à-dire selon l'observation du déplacement du Soleil sur le plan de l'écliptique. La course visible du Soleil étant plus rapide en automne et en hiver (lorsque la Terre est plus proche du Soleil) qu'au printemps et en été, les mois solaires chinois et donc aussi les jieqi sont donc plus courts en durée en fin d'année.


Par comparaison, le calendrier grégorien a été défini pour équilibrer la durée des mois au cours de l'année - mais de façon irrégulière pour des raisons historiques - sans suivre le soleil vrai et donc sans tenir compte de l'excentricité de l'orbite elliptique terrestre, qu'on observe pourtant en voyant que le "midi" au Soleil projette sur Terre, au cours de l'année, un analemme, courbe en huit aux deux boucles de tailles différentes et que le Soleil parcourt à des vitesses inégales.


Bien que le calendrier agricole ne prenne pas en compte les mouvements de la Lune, la vie des paysans était également rythmée par les fêtes traditionnelles, dont la date dépend, elle, du calendrier luni-solaire. Il était important de savoir déterminer la date du Nouvel An chinois dans le calendrier solaire. C'est en principe le jour de la nouvelle Lune qui tombe durant la période dite lichun (début du printemps) ou en est le plus proche.


D'où vient le nom "la fête du printemps" pour le nouvel an chinois.



Voilà, maintenant vous connaissez le principe du calendrier chinois et vous comprenez aussi pourquoi chaque année le nouvel an chinois tombe différemment. Pour info, le jour du nouvel an chinois 2021 tombera le 12 février.


Intéressé(e)s ?


Suivez-moi sur mon blog ou sur les réseaux sociaux :)

ETUDIER LE CHINOIS

Vous êtes débutant ou confirmé ? Vous voulez apprendre le chinois pour voyager, accéder à de nouvelles opportunités professionnelles ou même préparer des examens ? Vous êtes au bon endroit !

©2020 Etudier-le-chinois.com