top of page

ETUDIER LE CHINOIS Posts

Actualités, conseils, astuces : tout ce que vous devez savoir pour apprendre le chinois et découvrir la Chine !

Destruction du vieux palais d'été (圆明园 yuán míng yuán) 3

Début octobre 1860, durant la seconde guerre de l'opium, les corps expéditionnaires britanniques et français, partis de Tianjin sur la côte, se dirigent vers Pékin. Les envoyés britanniques, prennent les devants du corps expéditionnaire franco-britannique sous le pavillon de la trêve afin de négocier avec les Chinois à Tongzhou.


apprendre le chinois en ligne

Après une journée de pourparlers, ils sont soudainement capturés et emprisonnés avec leur petite escorte de soldats britanniques et indiens. Ils sont conduits au Conseil des Peines, à Pékin, où ils sont enfermés et torturés. Parkes et Loch sont relâchés environ deux semaines plus tard avec quatorze autres survivants. Une vingtaine de captifs britanniques, français et indiens meurent. Leurs corps sont à peine reconnaissables. Le traitement qui leur a été réservé provoque une répulsion dans l'armée européenne.


Dans la nuit du 6 octobre, des unités françaises sont détournées de la force d'attaque principale pour faire route vers l'ancien Palais d'Été qu'ils atteignent le 7 au soir. L'ancien Palais d'Été est alors occupé par seulement quelques eunuques, l'empereur Xianfeng ayant fui. Les troupes britanniques rejoignent les Français le lendemain.

Bien que le commandant français assure au commandant britannique Grant que "rien n'a été touché", le pillage généralisé, également par des Chinois, a bien commencé hors la présence des Anglais. Il n'y a pas de véritable résistance face au pillage, même si des soldats impériaux sont postés dans la campagne environnante.


Le 18 octobre 1860, le haut-commissaire britannique en Chine en représailles à la torture et l'exécution de la vingtaine de prisonniers européens et indiens pré-citée (dont deux envoyés et un journaliste britannique du journal The Times), ordonne la destruction du palais. L'idée de détruire la Cité interdite est alors aussi émise pour décourager l'Empire chinois d'utiliser le rapt comme outil de négociation et pour exacte revanche des mauvais traitements subis par les prisonniers. Il faut 3 500 soldats britanniques pour mettre le feu à l'ensemble du site du Palais d'Été, qui brûle pendant trois jours. Seulement 13 bâtiments royaux restent intacts, la plupart d'entre eux étant situés dans les régions reculées ou au bord du lac.


étudier le chinois en ligne

Une fois le Palais d'Été réduit en cendres, une inscription en chinois est érigée : "Ceci est la récompense de la perfidie et de la cruauté". L'incendie du palais est le dernier épisode de la seconde guerre de l'opium. Charles Gordon, alors capitaine de 27 ans dans les Royal Engineers, écrit à propos de cet incendie de 1860 :

« Nous sommes sortis, et, après l'avoir pillé, avons entièrement brûlé le lieu, détruisant comme des vandales des biens des plus précieux qui ne [pourraient] pas être remplacés pour quatre millions. Nous avons reçu en récompense une pièce en argent de 48 £ chacun... J'ai bien fait. Les populations [locales] sont très courtoises, mais je pense que les nobles nous haïssent, comme ils le doivent après ce que nous avons fait au Palais. Vous pouvez à peine imaginer la beauté et la magnificence des lieux que nous avons brûlés. Ça brisait le cœur de les brûler ; en fait, ces lieux étaient si grands, et nous étions tellement pressés par le temps, que nous ne pouvions pas les dépouiller avec soin. Quantités d'ornements en or ont été brûlés, considérés comme étant en laiton. C'était un travail misérablement démoralisant pour une armée. »

Victor hugo, quant à lui, écrit dans son texte Au capitaine Butler :

« Cette merveille a disparu. Un jour, deux bandits sont entrés dans le Palais d'Été. L’un a pillé, l’autre a incendié. [...] L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits. Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie. Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre»

Une consolation pour les Chinois vient du fait que les pilleurs britanniques et français ont préféré la porcelaine (dont une grande partie se trouve toujours dans les maisons de campagne britanniques et françaises) tout en négligeant les vaisselles en bronze, très prisées localement pour cuisiner et enterrer dans les tombes. Beaucoup de ces trésors datent des dynasties Shang, Zhou et Han et sont âgés de 3 600 ans. Une exception cependant est le pillage de la fontaine du zodiaque située devant le Haiyan Tang (海晏堂, Hall de la paix nationale) avec ses douze têtes d'animaux en bronze. Deux de ces têtes créent une polémique en France en 2009, lors de la vente aux enchères de la collection d' Yves Saint Laurent et Pierre Bergé.


cours de chinois en ligne

L'ancien Palais d'Été est incendié une deuxième fois en 1900 pendant l'invasion de l'Alliance des huit nations. Il ne reste plus aucun bâtiment debout après ce second assaut. Comme pour la Cité interdite, les citoyens ordinaires n'avaient pas le droit d'entrer dans l'ancien Palais d'Été, qui était exclusivement réservé à la famille impériale. Mais l'incendie du Palais d'Été est encore aujourd'hui un sujet très sensible en Chine. Tout n'a pas disparu après les incendies de 1860 et 1900. Au fil des ans, cependant, les ruines sont encore pillées par des chasseurs de trésors chinois, y compris pendant la révolution culturelle.


Suivez mon blog, vous allez découvrir plusieurs circuits intéressants et différents !

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page